www.snuipp.fr

SNUipp-FSU de l’Orne

Vous êtes actuellement : Carte scolaire  / CDEN 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
13 février 2013

Compte rendu du CDEN du mardi 12 février

Compte-rendu du CDEN du 12.02.2013

Étaient présents : – Le DASEN, – L’IEN-A adjointe, – Le Secrétaire Général, – 5 personnels des services de l’inspection, – L’IEN ASH, – Le représentant du conseil général et un de ses « experts » – Le président des DDEN Parmi les personnels ayant voix délibérative : – 5 élu.e.s de la FSU (dont 3 du SNUipp) – 1 élu du SGEN, – 2 élus du SE-UNSA, – 2 élus de SUD-éducation, – 4 Représentants des parents d’élèves, – 4 élus locaux, – 1 autre personne.

Après ouverture de la séance, la FSU, le SNUipp, le SE-UNSA, SUD Éducation, la FCPE et le DDEN ont chacun fait une déclaration préalable. Vous trouverez celle du SNUipp et de la FSU en pièces jointes. SUD Éducation quitte aussitôt la séance.

Présentation :

Le Directeur Académique fait une présentation de la rentrée 2013 quasi identique à celle du CTSD du lundi 4 février. Le SNUipp-FSU fait la remarque que contrairement à ce qui est annoncé par le DASEN, le nombre d’élèves par classe augmentera à la rentrée dans l’Orne.

Carte scolaire :

Les mesures proposées sont identiques à celles du CTSD. Le SNUipp dénonce à nouveau l’absence de mesures d’ouvertures pour les RPI de Villers en Ouche/ Heugon et de la Ferté Fresnel/ Glos la Ferrière ainsi que pour les écoles de Point du jour à Alençon , de Sévigné maternelle à Flers, de Franck Monet et Victor Hugo à Argentan. Nous avons également demandé une seconde ouverture à Louis Forton à Sées. Par ailleurs, le SNUipp a dénoncé la fermeture envisagée à l’école maternelle Jacques Prévert de la Ferté Macé. Nous avons également interpellé l’inspection sur les chiffres erronés à La Lande Patry, les chiffres réels rendant une fermeture inadéquate. Un élu du canton de La Ferté Macé et la FCPE interviennent sur la situation de Prévert Maternelle.

Concernant les décharges de direction, le SNUipp rappelle le peu de moyens attribués à la direction d’école (au regard de ceux dont dispose un principal de collège notamment) même si le seuil de l’Orne quant à l’octroi de ces décharges est plus généreux de 9,5 emplois que comme stipulé par par le Ministère. A ce sujet, le DASEN avait dit lors du CTSD envisager de revoir ces attributions l’an prochain. Il revient sur cette possibilité en décidant d’attendre la concertation sur ce sujet envisagée par le ministre. Le SNUipp insiste sur le fait que dans d’autres départements, des EVS à l’aide administrative sont adjointes à la direction pour des mi-temps ou temps plein. Le SE-UNSA intervient également sur ce sujet de la direction pour en demander la reconnaissance.

Le SNUipp regrette l’absence d’ouverture de postes de RASED et de postes de remplaçants.

Puis, nous insistons sur le fait que le dispositif « plus de maîtres que de classes » ne saurait compenser une non-ouverture. Nous regrettons l’absence de postes liés au « dispositif d’accueil des – de 3 ans ». Le SE-UNSA s’associe sur ces points. Le DASEN dit qu’il peut y avoir interface commune sur ces deux dispositifs.

La carte scolaire proposée par le DASEN est soumise au vote. Les ouvertures sont adoptées à l’unanimité. S’agissant des fermetures, l’ensemble des personnes a voté contre hormis les élus de Messei et de St germain du Corbéis qui les ont toutes approuvées à l’exception de celle de Prévert maternelle à la Ferté Macé.

Le SNUipp-FSU demande quand les représentants du personnel seraient informés des arbitrages définitifs sur ce sujet. Le DASEN répond que nous seront informés jeudi matin.

Rythmes scolaires :

Le DASEN estime que le passage à 9 demi-journées est une bonne chose, qu’il s’agit d’une réforme courageuse et rappelle le droit commun qui est un passage pour septembre 2013. Le SNUIPP-FSU rappelle que cette réforme ne peut être mise en place sans les enseignants.

Nous réaffirmons nos exigences : – une réécriture du décret pour éviter le bricolage et une mise en place précipitée et donc ratée, – la fin de la semaine DARCOS, – une mise en place pour septembre 2014 sauf la où le consensus est trouvé entre parents, élus et enseignants. Alors, celui-ci assurant un projet qualitatif, la mise en place peut se faire dés 2013, – L’objectif recherché doit être celui du « mieux » pour les élèves sans dégrader les conditions de travail des enseignants, – un péri-éducatif de qualité et gratuit.

Nous demandons la tenue d’un CDEN spécial afin d’informer des décisions du DASEN et ses motifs (position des conseils d’écoles et des élus). Nous rappelons les contraintes du calendrier et exigeons l’information des collègues avant le mouvement afin que le choix se fasse en connaissance des positions retenues. Un élu, favorable à la réforme, assure vouloir entrer dans ce processus d’investissement pour l’avenir mais trop le délai trop restreint : il n’est pas certain de pouvoir proposer un dispositif de qualité au 1er septembre 2013. Le SE-UNSA dénonce également la mise en œuvre de cette réforme et non le fond. Le SNUipp regrette que cela ne concerne pas les écoles privées et demande la liste des communes éligibles à la DSR.

 

2 visiteurs en ce moment

*Top Espace Pyramide
2, avenue Basingstoke
61 000 Alençon
Email : snu61@snuipp.fr
Téléphone : 02 33 26 80 95
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU de l’Orne, tous droits réservés.