www.snuipp.fr

SNUipp-FSU de l’Orne

Vous êtes actuellement : Carrière  / Comptes rendus CAPD  / 2011-2012 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
3 février 2012

GROUPE DE TRAVAIL du 03/02/012

PERMUTATIONS INFORMATISEES

Dans l’Orne 178 demandes de permutations pour 1299 collègues ont été enregistrées cette année. C’est un nombre important, qui questionne l’administration quant au désir de nombreux enseignants de quitter le département d’une part et d’autre part quant à la dynamique pédagogique qui peut s’en trouver fragilisée. Au Snuipp, nous nous inquiétons aussi des situations personnelles difficiles vécues par certains collègues. Le nombre de demandes (178) est en légère baisse par rapport à l’an dernier. Le nombre de voeux formulés pour le Calvados est constant ( 75), en légère baisse pour la Manche (33) et les départements bretons (12 pour le 35 ; 2 pour le 56 ; 10 pour le 44 ; 4 pour le 29 ; 9 pour le 22). La Mayenne 9, la Sarthe 16. Contacter la section du Snuipp pour en savoir plus ! A la demande du ministère une correction d’échelon est appliquée pour les sortants concours 2009, ils sont reclassés au 4ème échelon, afin de ne pas être défavorisés par rapport aux sortants de 2010 et de 2011. Sur 3 demandes de bonification de 500 points (handicap), un dossier a reçu un avis favorable du médecin conseil du Rectorat. Les collègues concernés peuvent prendre contact avec le secrétariat de ce dernier pour plus de précisions. Les représentantes du SNUipp sont intervenues pour obtenir des précisions quant au calcul du barème pour 4 dossiers qui posaient question et a obtenu des réponses de l’administration. Le Snuipp a vérifié par ailleurs 25 fiches de contrôle syndical envoyées par les collègues syndiqués et non syndiqués.

La DIP (division des personnels) précise qu’à barème équivalent le ministère traite les demandes, d’abord en "mutation", puis, en "permutation". Nous avons demandé ce qu’il en était lorsqu’il s’agit du même barème à destination du même département, elle nous a répondu qu’elle ne savait pas.

QUESTIONS DIVERSES posées par le SNUipp : Bien que les questions diverses ne soient pas l’objet de la réunion, M. Le Secrétaire Général a accepté de les traiter toutes ou partie.

Quel collègue (CDEN le 07/02 ou le 16/02) part dans le cadre d’une fermeture en école primaire fusionnée ; nous avons demandé quel poste ( maternel ou élémentaire ?) subissait cette fermeture ? L’administration n’a pas répondu à la question, il a seulement été dit que l’arrêté serait pris, à l’issue du CDEN. Il est fort dommage que les délégués du personnel ne puissent être informés des critères choisis par l’administration.

Situation de St Langis La particularité du site de ST Langis/ Mortagne a été évoqué et cette situation bien spécifique retient l’attention de l’IA.

Point sur les non remplacements et la formation continue La situation est devenue difficile à partir du 15 décembre. Novembre, décembre, janvier : en moyenne 5 classes non remplacées par jour, pour 974 classes. Ce qui n’est pas énorme dans le département selon Mme l’Inspectrice d’Académie Adjointe. Le maximum a été atteint le 8 décembre avec 16 classes non remplacées. Depuis le 15 janvier, l’IA a cependant annulé certains stages de formation continue. Les priorités pour les remplacements sont : la ruralité, puis le niveau de classe. Puis dans l’ordre : les remplacements des petites écoles, des classes de CP, l’élémentaire, la maternelle. Il n’y a pas de distinction de faite concernant la nature du congé, maladie ou enfant malade.

Situation de l’ITEP de Flers Pas de soucis selon M. Gallerand : des contrats ont été passés entre les partenaires concernés. A suivre tout de même.

Autres questions diverses

La question du remboursement des frais de transport lors des stages de formation continue à hauteur de 50%. D’après l’administration, cela n’est pas nouveau et explique qu’un effort spécifique est fait dans le département concernant l’offre de formation. Il souligne que l’Orne représente 5O% du budget académique en matière de formation continue. Mme Deslandres précise que la norme actuelle est plutôt de l’ordre de 18 heures d’animation pédagogique. Le SNUipp ne l’entend pas de cette oreille et vous tiendra informés des suites à donner. Il n’est pas question de cautionner cette situation.

Journée de carence Sur la question de la journée de carence en cas de maladie, le texte d’application n’est pas encore paru.

 

13 visiteurs en ce moment

*Top Espace Pyramide
2, avenue Basingstoke
61 000 Alençon
Email : snu61@snuipp.fr
Téléphone : 02 33 26 80 95
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU de l’Orne, tous droits réservés.