www.snuipp.fr

SNUipp-FSU de l’Orne

Vous êtes actuellement : Carte scolaire 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
12 janvier 2012

Alerte sociale sur les écoles de l’Orne

410 suppressions d’emplois d’enseignants dans l’académie de Caen dont 179 pour le premier degré. Le SNUipp61-FSU lance une alerte sociale.

Le parlement a voté un budget prévoyant 14000 suppressions d’emplois dans l’éducation nationale. Dans notre pays, le nombre d’enseignants pour 100 élèves est l’un des plus faibles des pays européens. Dans les écoles, ce taux d’encadrement va encore se détériorer à la rentrée 2012. Rased, enseignants remplaçants, conseillers pédagogiques et intervenants en langues sont visés. Dans les écoles qui attendent des élèves supplémentaires, les ouvertures de classes seront problèmatiques et la scolarisation des moins de trois ans va poursuivre sa mort lente. La mise en œuvre de cette politique laissera des élèves en difficultés sans aide spécialisée, des classes sans remplaçants, des classes encore plus chargées. Le recours à des contractuels enseignants précaires déjà utilisé dans quelques départements pourrait être étendu.

Notre département n’échappe pas à cette profonde détérioration du service public. Pour notre académie, le couperet est tombé : ce sont 410 postes qui vont être supprimés (179 dans les écoles, 221 dans les collèges et lycées, 10 agents administratifs). Pour l’Orne, le nombre de suppressions de postes n’est pas encore officiellement connu. Les élus des écoles qui devraient être concernées par une fermeture ont reçu une lettre d’information de l’Inspecteur d’Académie. Les représentants syndicaux, eux, ne sont toujours pas informés des mesures envisagées. Le calendrier de l’IA prévoit pourtant que toutes les décisions soient actés avant les vacances scolaires d’hiver : un moyen d’éviter la contestation et de préserver la période de réserve précédant l’élection présidentielle. Car, on ne peut en douter, le nombre de suppressions de postes dans l’Orne sera pour la deuxième année consécutive catastrophique. Cette situation est dévastatrice pour les élèves et leurs enseignants.

Puisque la loi le prévoit pour le premier degré, le SNUipp61-FSU sonne l’alerte sociale qui lui permettra de recontrer I’inspecteur d’académie. A cette occasion, le SNUipp61-FSU fera à nouveau part des besoins pour que toutes les écoles du département aient les moyens de travailler à la réussite de tous les élèves. Il décide de déposer un préavis de grève pour la période du 24 janvier au 9 février 2011pour alerter et mobiliser les personnels de l’éducation, les parents ainsi que l’opinion publique. L’éducation est notre avenir. Ces suppressions massives de postes participent à la destruction de notre bien commun, les serives publics, à la remise en cause du droit pour toutes et tous à un enseignement et une formation dans les meilleures conditions possibles.

Après études des effectifs de toutes les écoles du département, le SNUipp61-FSU a d’ores et déjà signalé aux services de l’inspection que 14 écoles (ou RPI) du département nécessitaient une ouverture de classe pour proposer un accueil de qualité à leurs éléves. Ce sont les écoles de : Fernand Léger (Argentan), Marcel Pagnol (Argentan), Briouze, Mortrée, Nécy, Chailloué, Jules Verne (Alençon), Saint Front (Domfront), Nocé, Rémalard Maternelle ainsi que les RPI suivants : Marcei/Vrigny, St Didier sous Ecouves/ Ciral/ La Roche Mabile, Heugon/Villers en Ouche, Berjou/St Honorine.

Le SNUipp61-Fsu a également fait remarquer que l’ouverture d’une CLIS était nécessaire sur le secteur d’Alençon.

 

2 visiteurs en ce moment

*Top Espace Pyramide
2, avenue Basingstoke
61 000 Alençon
Email : snu61@snuipp.fr
Téléphone : 02 33 26 80 95
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU de l’Orne, tous droits réservés.