www.snuipp.fr

SNUipp-FSU de l’Orne

Vous êtes actuellement : Carte scolaire  / CDEN  / CDEN du 7 avril 2010 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}

Dans la même rubrique

7 avril 2010

Déclaration du SNUipp au CDEN du 7 avril 2010

Déclaration du SNUipp-FSU au CDEN

Dans un article du Ouest France du 01.04.2010, Mme l’Inspectrice d’Académie annonce qu’elle envisage 19 fermetures pour 18 ouvertures. Par rapport au CTPD, nous attendons donc une annonce de votre part concernant 4 nouvelles ouvertures. Mme l’Inspectrice d’Académie précise également qu’ « elle n’exclut pas d’arriver à l’équilibre voire d’avoir un solde positif à terme ». Nous nous féliciterions de cette annonce, en apprenant que, suite à nos demandes répétées, Mme l’Inspectrice d’Académie a demandé et obtenu du Ministère une rallonge de postes budgétaires. Toutefois, à cet instant, nous ne pouvons nous empêcher de craindre que ce ne soit pas le cas et que ces ouvertures soient prises sur la dotation départementale. Or, nous ne voyons pas très bien sur quels types de postes cela peut être fait sans dommages collatéraux. Compte tenu des difficultés croissantes de remplacement ces dernières années, nous ne pouvons imaginer qu’il soit envisagé de « compenser » en fermant des postes de remplaçants. De nombreuses écoles et collègues se sont retrouvés maintes fois en difficulté de par le manque de moyens de remplacement. Il n’est donc pas acceptable de réduire ces moyens.

Vous observerez que cette carte scolaire n’est pas aussi simple que le +2 postes annoncé. Nous attirons votre attention sur la réforme de la formation des maîtres. La disparition des PE2 (enseignants stagiaires en formation), suite à cette réforme, entraîne une perte en moyens de remplacement pour la formation continue et pour les décharges de direction créant un déficit de 4,75 postes à la rentrée prochaine. Au dela de la carte scolaire, nous sommes extrêmement inquiets quant à cette question de la formation, qu’elle soit initiale ou continue. Concernant la formation initiale, la réforme engagée de mastérisation est catastrophique tant pour les futurs enseignants que pour les futurs élèves. Nous continuons de demander sa totale remise à plat pour une toute autre réforme. Par ailleurs, comment envisagez-vous le maintien de l’offre actuelle de formation continue ?

A cela s’ajoute ces 3 postes de CLIS que vous fermez « par rapport aux besoins et aux statistiques » dites-vous. Nous vous posons la question : par rapport aux besoins ou bien par rapport aux statistiques ? La réalité de terrain n’impose t-elle pas de s’amender des statistiques ? Enfin, nous apprécierions que la baisse supposée des besoins ne soit pas la conséquence de vos injonctions de non orientation auprès des collègues. Nous remarquons également que les CLIN ne sont pas considérées comme des classes, sans quoi, nous arriverions au total de 22,25 fermetures.

En conclusion, la lecture de cette carte scolaire confirme la tendance de ces dernières années, à savoir une forte dégradation des conditions d’accueil, d’enseignement et de formation des maîtres.

 

6 visiteurs en ce moment

*Top Espace Pyramide
2, avenue Basingstoke
61 000 Alençon
Email : snu61@snuipp.fr
Téléphone : 02 33 26 80 95
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU de l’Orne, tous droits réservés.