www.snuipp.fr

SNUipp-FSU de l’Orne

Vous êtes actuellement : Carte scolaire  / CTA 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
29 mars 2016

Déclaration du SNUipp-FSU sur l’ASH au CTA du vendredi 25 mars 2016

SNUIPP-FSU : Elèves en situation de handicap, élèves à besoins particulier, élèves en grande difficulté : le compte n’y est pas !

La scolarisation des élèves en situation de handicap dans les ULIS collège est mise à mal, la FSU dénonce le non-respect de la circulaire d’août 2015 qui indique clairement que le nombre d’élèves qui bénéficient du dispositif au titre d’une Ulis collège ne dépasse pas dix. Malgré la présence parfois d’élèves relevant d’une orientation différente, les besoins sont réels, voire saillants.

Du côté de l’enseignement adapté, le ministère a bien confirmé au SNUipp que les SEGPA étaient concernées par l’article 7 de l’arrêté collège qui attribue les marges horaires supplémentaires (2h45 par division pour la rentrée 2016 et qui passeront à 3h pour la rentrée 2017). Pourtant rien de tel actuellement. Les doubles divisions se développent, notamment dans le Calvados, il faut y mettre un terme. Ou alors devrait-on comprendre que les élèves de SEGPA ne seraient-il pas des collégiens comme les autres ? Y aurait-il des circulaires qui doivent être appliquées et d’autres non ? quels seraient les critères ?

Que dire des courriers arrivés cette semaine qui annoncent indirectement la suppression des postes des enseignant-es éducateurs/trices dans les EREA. La notion d’internat éducatif a été pensée comme un moyen de remédiation pour aider et accompagner des jeunes en très grande difficulté scolaire et/ou parfois en situation de handicap. L’internat éducatif, comme son nom l’indique, nécessite des personnels formés et ce sont des professeur-es des écoles spécialisé-es qui exercent ces fonctions éducatives au sein des EREA. Dans ce cadre, on ne peut imaginer que des assistants d’éducation non formés, ayant un statut précaire, sans garantie de pérennité, puissent jouer ce rôle. Les élèves scolarisé-es en EREA et inscrit-es à l’internat doivent bénéficier de personnels formé-es, intégré-es dans la durée dans l’EREA et acteurs du projet d’établissement. A l’heure actuelle, il n’existe pas de personnels mieux placés que les professeur-es des écoles pour assurer de telles missions. Nous demandons la suspension des mesures en attendant le groupe de travail au ministère. Maintenir votre décision mettrait à mal le bon fonctionnement des EREA. Le fonctionnement des EREA au service de la réussite des élèves a besoin d’enseignants éducateurs spécialisés et formés avec toutes leurs missions éducatives.

Enfin les RASED restent le pauvre de la carte scolaire. Le vert de nos campagnes ne doit pas cacher les difficultés sociales de populations précarisées et éloignées des services d’aides quels qu’ils soient. La relance des RASED est un élément incontournable de l’aide aux élèves en difficulté et à la mise en place d’une école réellement inclusive pour la réussite de toutes et tous.

Nous attendons une réelle prise en compte des besoins sur l’ensemble de l’académie qui permettra le saut qualitatif nécessaire !

 

25 visiteurs en ce moment

*Top Espace Pyramide
2, avenue Basingstoke
61 000 Alençon
Email : snu61@snuipp.fr
Téléphone : 02 33 26 80 95
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU de l’Orne, tous droits réservés.