www.snuipp.fr

SNUipp-FSU de l’Orne

Vous êtes actuellement : Carrière  / Changer de département  / Permutations 2016 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}

Documents joints


  • Motion_de_conseil_des_maitres_a_renvoyer_au_Dasen
    PDF - 149.9 ko
    Télécharger
4 décembre 2015

Suite au CTA du 12 novembre et concernant les tâches administratives des directrices/teurs : maintenant on simplifie nous-mêmes !

Voici ce qui a été présenté en CTA le 12 novembre comme protocole de simplification des tâches administratives des directrices.eurs.

C’est le DASEN du Calvados qui a présenté le document préparatoire ci-dessous :

ALLEGEMENT DES TÂCHES :

1- Développer autant que possible l’aide à la direction mise à la disposition des écoles (EVS) ; favoriser autant que possible les organisations permettant aux contrats uniques d’insertion (CUI) d’être placés à la disposition des directeurs dès le jour de la rentrée ;

2- Limiter les sollicitations et charges extérieures positionnées sur le temps de décharge (formations, commissions, réunions…) ; favoriser les organisations permettant d’éviter aux directeurs d’école d’être en charge de la coopérative scolaire s’ils ne le souhaitent pas...

3- Rédiger en collaboration avec les associations de maires une charte rappelant les tâches qui peuvent être confiées aux directeurs d’école par la collectivité, ainsi que leurs conditions de mise en œuvre.

RESSOURCES :

4- Mettre à disposition des directeurs un tableau de bord 1er degré optimisant les données disponibles à partir d’extractions des bases, en limitant au strict nécessaire les procédures de saisie de certaines données supplémentaires ; veiller à faire percevoir le sens de toute requête, l’intérêt qu’elle revêt pour l’Institution ; rendre compte aux directeurs du résultat de leur traitement...

5- En complément du « film annuel du directeur d’école », mis en ligne sur le site EDUSCOL (http://eduscol.education.fr/film-annuel-directeurs-ecole/), élaborer et mettre à jour un calendrier de gestion annuel inter-services accessible aux directeurs afin de faciliter les conditions d’une meilleure anticipation des tâches des directeurs, d’optimiser leur organisation et de leur faire mieux appréhender le sens global de cette organisation.

6- Mettre à jour et diffuser aux directeurs d’école une carte des expertises disponibles au sein des services académiques en cas de questionnements spécifiques ; mettre en place un dispositif départemental permettant de répondre aux questions ponctuelles des directeurs d’école concernant l’exercice quotidien de leur fonction.

COMMUNICATION :

7- Publier la majeure partie des informations et des procédures institutionnelles sur l’intranet académique en utilisant les rubriques appropriées ; envoyer par courriel un bulletin aux directeurs d’écoles (selon une périodicité régulière), réunissant l’ensemble des publications récentes, en y insérant les liens renvoyant aux pages intranet dédiées.

8- Participer à la limitation du nombre de courriels transmis par les directeurs d’école à leur équipe : en organisant une campagne de communication visant à inciter tous les enseignants à consulter régulièrement leur boîte de messagerie professionnelle ; en invitant les directeurs d’école à n’adresser de courriels (ou à ne les faire suivre) à leurs collègues qu’en utilisant cette adresse ; en faisant transiter directement par i-prof les informations adressées aux enseignants à titre individuel par les services.

FORMATION :

9- Faire évoluer la formation initiale des directeurs d’école, en tenant mieux compte des besoins individuels qui auront été identifiés en cohérence avec les textes publiés au Bulletin Officiel spécial n°7 du 11 décembre 2014 et en prenant appui sur le nouveau Guide pratique pour le direction de l’école primaire (http://eduscol.education.fr/cid48582/guide-pratique-pour-direction-ecole-primaire.html) ; mettre en place une première formation pour les directeurs assurant un intérim et pour les chargés d’école ; mettre en place une formation pour les tuteurs des directeurs nouvellement nommés ; mettre en place des temps de formation en présentiel et/ou à distance pour mieux accompagner les directeurs à faire changer l’école avec le numérique.

10- Assurer chaque année une formation des directeurs d’école comprise dans les 18 heures dédiées dans l’ORS à la formation continue, en y intégrant un temps forfaitaire pouvant compenser leur participation aux réunions de circonscription organisées par les IEN.

L’administration avait 3 principes pour la charte :
-  un allègement au sens premier du terme, c’est-à-dire faire moins
-  faire mieux
-  aider au quotidien les directrices/teurs

Le protocole présenté est censé avoir été élaboré à partir de ce qui a été discuté dans les groupes de travail départementaux.

COMMENTAIRES DU SNUipp 61 :

Pour le SNUipp-FSU, ce ne sont pas des mesures concrètes mais plutôt de bonnes résolutions que l’administration en plus n’a pas forcément les moyens de tenir. Citons par exemple : le recrutement des EVS aide à la direction. Pour information, dans le bilan social pour 2014/2015, nous avons constaté moins 5% d’EVS aide à la direction par rapport à 2013/2014.

L’administration a constaté les demandes croissantes des collectivités territoriales mais s’en accommode.

Concernant l’établissement d’une charte avec les collectivités territoriales, plutôt qu’une charte, il aurait fallu un rappel sous forme de courrier par exemple aux collectivités s’appuyant sur les derniers textes sortis sur le rôle des directrices et directeurs d’école.

Concernant la formation qui est insérée dans la simplification des tâches administratives : si il est évident que les directrices/teurs ont besoin de formation continue, cela ne peut pas pour autant être considéré comme une mesure de simplification. D’après le BO du 11 décembre 2014, la formation est censé être renforcée avec ou sans protocole.

Le SNUipp-FSU a rappelé qu’actuellement l’intranet et le nouveau site n’étaient pas encore opérationnels.

Lorsque le SNUipp-FSU a voulu évoquer des points précis de simplification, l’administration a répondu que c’étaient les départements qui étaient les lieux d’opérationnalisation. Le recteur a quand même proposé un groupe de travail de académique de suivi du protocole où nous pourrons pointer ce qui est mis en place … ou pas.

Au vu des insuffisances constatées, le SNUipp-FSU ne pouvait que voter contre, il continuera de revendiquer des mesures concrètes de simplification dans toutes les instances.

A l’issue du débat,voici les résultats du vote : 6 votes contre (5 FSU + 1 SUD) 2 abstentions (UNSA)

Parce que nous ne pouvons en rester là :

Le SNUipp-FSU appelle maintenant à simplifier nous-mêmes !

le SNUipp-FSU appelle les directrices et directeurs à s’engager dans l’action « Maintenant on simplifie nous-mêmes » et invite les conseils des maîtres à envoyer une motion aux IEN et aux DASEN expliquant cette action.

On ne renvoie plus : (liste non exhaustive de tâches inutiles à la vie de l’école, à adapter en fonction des réalités locales.)

Ce qui est déjà connu de l’administration conformément au protocole de simplification national De manière générale, on ne communique pas les informations déjà connues comme par exemples :
- l’organisation de l’école (Enquêtes effectif, répartition pédagogique)
- les informations concernant les personnels déjà connues (habilitation langue vivante, éléments concernant la carrière des enseignants déjà disponibles dans des bases de données).

Ce qui relève du contrôle Le directeur n’a pas à intervenir entre les enseignants et l’IEN sur tout ce qui concerne la carrière et la gestion individuelle comme par exemple :
- Tableau des 108 heures : faire confiance aux enseignants. Le directeur n’est pas le garant des ORS des collègues.
- Congés maladie : inutilité de la fiche d’accompagnement avec avis du directeur, les enseignants peuvent renvoyer directement leur arrêt maladie à l’IEN.
- Autres demandes d’autorisations d’absence : avis du directeur inutile
- Les compte-rendus des conseils de cycle et de conseils des maitres sont gardés à disposition mais n’ont pas à être renvoyés.

Dans les relations avec les collectivités territoriales on ne traite que ce qu’on considère comme nécessaire au bon fonctionnement de l’école à la réussite des élèves et à la sécurité dans le respect de nos obligations de service.

 

10 visiteurs en ce moment

*Top Espace Pyramide
2, avenue Basingstoke
61 000 Alençon
Email : snu61@snuipp.fr
Téléphone : 02 33 26 80 95
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU de l’Orne, tous droits réservés.